Mortellaro

La maladie de Mortellaro (piétin d'Italie) est une affectation contagieuse de l'onglon qui, au cours de ces dernières années, est devenue la maladie numéro un des productions laitières intensives. Elle se caractérise par une inflammation de la peau au niveau de la couronne, c'est à dire à la jonction de la peau et la corne. La lésion est rouge avec l'aspect d'une fraise. Les poils entourant les zones infectées sont souvent hérissés.  

Le Mortellaro se manifeste le plus souvent au niveau du pli du pâturon et dans la région interdigitale. Une zone particulièrement ennuyeuse et difficile à traiter est celle située juste au dessus de la couronne. L'endommagement de la couronne peut entrainer une boiterie de longue durée et difficile à traiter. Le Mortellaro peut également être associé à un ulcère de la sole ou à une infection de la ligne blanche, et peut entraver sévèrement la guérison de ces affections.

Les animaux les plus vulnérables au Mortellaro sont les vaches laitières après un premier vêlage, où la boiterie est brutale et sévère. Les animaux plus âgés semblent développer une certaine résistance ; même s'ils sont souvent contaminés par le Mortellaro, la boiterie est moins sévère. La maladie touche également les jeunes bovins.  

Les animaux atteints essaient de soulager la zone atteinte en posant seulement la pointe (la pince) des onglons. A ce jour, on ne connait pas les facteurs responsables de la maladie de Mortellaro. En revanche, on sait que les bactéries du type Tréponème que l'on retrouve dans le lisier jouent un rôle important.

Le traitement individuel consiste à nettoyer les lésions délicatement à l'aide de papier, sans provoquer de saignement, suivi d'une pulvérisation d'antibiotique sur la zone affectée. Laissez sécher le spray et renouvelez l'opération.

Le traitement à l'aide d'un gel pour sabots est également très efficace. Nettoyez soigneusement la plaie, enduisez la lésion de gel pour sabots et enveloppez la zone de coton et de sparadrap autoadhésif.

Le traitement peut être combiné avec des pédiluves au formol ou à base de sulfate de cuivre. Les pédiluves au formol hebdomadaire à base de formol 5 % apportent souvent une amélioration des affections de l'onglon, comme le fourchet ou le mortellaro (voir Pédiluves).

 

(Cattle Lameness and Hoofcare R.Blowey)