Ulcere de la sole

L'ulcère de la sole est une lésion ou une infection du pododerme, qui survient en particulier dans des zones où la pression sur l'onglon est maximale. L'emplacement le plus courant de l'ulcère de la sole est aussi appelé « endroit typique de la sole ». Dans cette zone, en cas de surcharge excessive de l'onglon, le pododerme est contusionné entre le bord arrière de l'os du pied et la corne de la sole. Dans la plupart des cas, l'ulcère de la sole est causé par des lésions ou des contusions qui peuvent être liées à la fourbure, à une surcharge excessive localisée ou à la pression anormale des rebords abrupts de corne sur le pododerme (fourchet).

Les ulcères de la sole sont considérés comme le stade final des hémorragies de la sole. Il s'agit d'une affection très douloureuse du fait de la compression du tissu vivant, provoquée par une surcharge excessive. Un oedème se forme. En l'absence de traitement, l'ulcère peut s'accompagner d'infection susceptible de gagner les tissus profonds et d'y affecter le tendon fléchisseur profond. Dans les cas les plus sévères, l'infection peut entrainer la rupture de celui-ci. Un bovin souffrant d'un ulcère de la sole essaiera de soulager le plus possible l'onglon ulcéré en modifiant son appui. Les membres sont portés en abduction avec les jarrets quelque peu serrés. Comme pour la plupart des affections d'onglons.

Le traitement de l'ulcère de la sole consiste à faire marcher l'animal le plus possible sur l'onglon sain. Si l'onglon ulcéré ne peut être suffisamment abaissé, il est question de fixer une cale sous l'onglon sain afin de soulager l'onglon ulcéré. Il convient d'amincir autant que possible la couche de corne autour de la lésion, et d'éliminer les éventuels rebords abrupts de corne ainsi que les doubles soles. Il est inutile de panser l'ulcère de la sole. Si les pansements ne sont pas retirés à temps, ils peuvent même aggraver la lésion. Une fois la pression sur l'ulcère supprimée, la plaie guérit mieux à l'air libre.

La prévention consiste à éviter les affections de l'onglon, telles que la dermatite interdigitée (fourchet) et la fourbure, ainsi que les hémorragies de la sole et les agressions extérieures. Un parage préventif réalisé au minimum deux fois par an permet de réduire la croissance excessive de la corne au niveau de l'onglon postéro-externe, de réduire le risque de fourchet, et de ce fait, de réduire la survenue d'ulcères de la sole.

En ce qui concerne l'habitat, il est également important de faire en sorte qui les vaches puissent s'allonger facilement et suffisamment longtemps (10-14 heures par jour) afin de soulager les onglons. Les revêtements en caoutchouc dans les logettes génèrent considérablement moins d'hémorragies de la sole..

(Cattle Lameness and Hoofcare R.Blowey)